Jardin

Réalisation de jardins verticaux


En ce qui concerne le système de construction, il repose simplement sur une structure en matériau métallique qui est compacte, autoportante ou reliée au bâtiment au moyen de pinces spéciales selon les exigences et le type. Une feuille de PVC est appliquée sur la structure, au-dessus de laquelle est placé un revêtement en feutre. En substance, un tissu technique est créé dans lequel les graines sont introduites, ou les essences déjà nées et développées sont enterrées, en prenant comme référence une densité d'une trentaine de plantes par mètre carré. La végétation est baignée et arrosée grâce à un dispositif d'irrigation entièrement automatisé responsable d'une diffusion homogène de l'eau: cette plante est complètement occultée, de sorte qu'elle ne crée pas de perturbations d'un point de vue esthétique. Certains systèmes, en revanche, utilisent des panneaux modulaires déjà engazonnés, de dimensions plus ou moins grandes, qui sont déjà prêts à être alloués sur la structure en aluminium. En ce qui concerne l'entretien, il doit être effectué au moins deux fois par an (en moyenne; cela dépend beaucoup des espèces sélectionnées et du climat extérieur), en tenant également compte de l'effet souhaité (en pratique, la durée de la « herbe). Dans tous les cas, des systèmes de fertilisation automatisés peuvent être utilisés pour enrichir l'eau en nutriments, combinant également des anti-parasites et des fongicides.L'espèce



En ce qui concerne les espèces d'arbres adaptées à la réalisation de jardins verticaux, elles peuvent être distinguées dans les espèces micro-thermales et dans les espèces macro-thermiques. Les premiers sont indiqués surtout pour les zones où les températures sont comprises entre quinze et vingt-cinq degrés: ils poussent principalement au printemps et en automne, et souffrent assez clairement de la chaleur, des vents salés et de la sécheresse. C'est le cas par exemple de la festuca rubra, du lolium perenne, de la festuca arundinacea et du poa pratensis. Les espèces de macro-spa, en revanche, conviennent aux climats chauds, souffrant donc de températures inférieures à zéro: en présence de conditions froides, elles entrent dans le repos végétatif et perdent presque complètement leur couleur verte. C'est le cas par exemple des zoysie, paspalum vaginatum, cynodon dactylon et stenotaphrum secundatum, espèces qui nécessitent une température de croissance comprise entre vingt-cinq et trente-deux degrés. La création de jardins verticaux, comme mentionné, apporte de nombreux avantages, mais aussi esthétiques, pratiques et fonctionnels. Une façade recouverte de végétation, en effet, peut profiter de la régulation thermique garantie par la transpiration des plantes, ce qui permet de rendre l'air plus frais, tandis que la circulation de l'air elle-même est favorisée par l'interspace. Obstacle important à la propagation du feu en cas d'incendie, le vert vertical permet, entre autres, de purifier et filtrer les agents atmosphériques polluants, de purifier l'air par la production d'oxygène et l'absorption de dioxyde de carbone. Enfin, la réduction du bruit rendue possible par l'absorption des ondes sonores par la masse végétale, qui contribue également au confinement de la réverbération, ne doit pas être sous-estimée. Mais un jardin vertical se traduit également par des avantages économiques: non seulement parce qu'un bâtiment caractérisé par la verdure est inévitablement mis en valeur, mais aussi parce que le même vert peut être utilisé pour créer des logos ou des écritures publicitaires, jouant sur les différentes nuances de couleur ou sur les différentes longueurs de la « herbe. Les jardins verticaux, pour le moment, sont largement répandus surtout dans les villes d'Europe du Nord (également pour les intérieurs, ou dans les terrasses et balcons où il est possible de créer des jardins verticaux).

Jardins de réalisation verticaux: DIY vert vertical



Quiconque souhaite le recréer à la maison aura besoin d'un tube en plastique d'un diamètre d'un centimètre, de quelques pots en plastique, d'une boîte en plastique et de fil. Sous chaque pot, il faudra faire deux trous, et la même chose devra être faite pour la boîte en plastique. Les pots, fixés au panneau, seront utilisés pour faire pousser les plants, qui seront irrigués à travers le tube en plastique. Le tuyau, à son tour, devra être percé en différents points, afin que l'eau courante qui sera amenée à y couler puisse atteindre le sol et les plantes du panneau, accrochée au mur avec le fil.